Noël : ces politiques qui présentent leurs v?ux sur les réseaux sociaux

le
0
Noël : ces politiques qui présentent leurs v?ux sur les réseaux sociaux
Noël : ces politiques qui présentent leurs v?ux sur les réseaux sociaux

Facebook, Twitter... Pour nos politiques, les réseaux sociaux sont désormais incontournables pour communiquer. Partout dans le monde, de Barack Obama à Nicolas Sarkozy, les dirigeants rivalisent de réactivité pour souhaiter de joyeuses fêtes à leurs partisans. Revue (non exhaustive) de leurs v?ux.

Le «joyeux Noël» de Barack Obama

Le président des Etats-Unis a sans doute la palme du message le plus original. «De la part de toute ma famille, je vous souhaite un paisible réveillon» écrit Barack Obama dans un tweet, avec la photo de son chien Sunny dans un salon de la Maison Blanche.

From this family to yours, have a peaceful Christmas Eve. pic.twitter.com/nfPOEni3xk? Barack Obama (@BarackObama) 24 Décembre 2013

En France, comme l'an dernier, Nicolas Sarkozy a choisi Facebook pour présenter ses voeux à ses partisans et aux Français en cette veille de Noël. L'ancien président de la République en a profité pour leur assurer qu'il sera «toujours là».

«Que ce Noël soit une fête pour tous !» écrit un peu plus tard son ancien Premier ministre François Fillon sur son blog. «À l'aube d'une nouvelle année, l'instant est bienvenu pour nous aider à conjurer nos peurs et à mobiliser le meilleur de notre humanité au service de l'avenir. En cette occasion, c'est avec affection que j'adresse à chacune et chacun mes pensées très chaleureuses.»

Bonne fête de Noël http://t.co/7hPbrmPpXd? François Fillon (@FrancoisFillon) 24 Décembre 2013

Le ministre socialiste délégué à l'agroalimentaire, Guillaume Garot poste une photo avec un «bon feu» pour les sinistrés de la tempête.

Pour les twittos : un bon feu pour se réchauffer après la tempête. #JoyeuxNoël à tous ! pic.twitter.com/CNQaUCSc0n? Guillaume GAROT (@guillaumegarot) 24 Décembre 2013

A Paris, la bataille des municipales se poursuit

A quelques minutes d'intervalles, les deux rivales Anne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant