Noël 2013 sous le signe de la crise

le
4
INFOGRAPHIE - Pour la première fois depuis 2010, le budget de Noël devrait baisser, selon l'étude annuelle de Deloitte. Toutefois, les repas de fêtes et les cadeaux pour les enfants devraient être épargnés.

Les Français prévoient de dépenser moins à Noël. Cette année, le budget moyen par personne devrait être de 531 euros, en recul de 0,9% par rapport à 2012, alors qu'il avait légèrement progressé l'année précédente (+0,7 %). «Cela n'était pas arrivé depuis 2010, on subissait alors les conséquences de la crise de 2008, constate Stéphane Rimbeuf, associé chez Deloitte France, qui publie son étude annuelle sur les achats de Noël. Cette année, les Français sont inquiets pour leur pouvoir d'achat, actuel et surtout futur, ce qui les distingue de leurs voisins européens. Cela devrait conduire à des arbitrages dans leurs dépenses».

Si les Français prévoient de se serrer la ceinture, les Européens prévoient, eux, pour la première fois depuis 2008, un budget en légère hausse (+0,7%), tirée notamment par la Suisse (+3%), l'Allemagne (+6,7%), le Danemark (+1,1%) et la Finlande (+1,3%).

Recherche de promotions, notamment sur Internet

En France, c'est le budget cadeaux qui devrait surtout faire les frais de la crise (- 2,7 %), et en particulier celui consacré aux adultes (- 5%). Les dépenses consacrées aux loisirs, aux vacances et aux vêtements devraient également être revues à la baisse. En revanche, les enfants restent épargnés par les restrictions budgétaires. Pas question de les priver, au contraire. «Les Français feront un effort cette année pour préserver le repas de Noël (+ 2 %) et les cadeaux des enfants (+3%)», déclare Stéphane Rimbeuf.


Même son de cloche chez les distributeurs de jouets. Selon La Grande Récré, les parents prévoient de dépenser en moyenne 112¤ euros par enfant. Une prévision relativement stable par rapport à 2012 (116,75 ¤ par enfant). Du coup, après un mauvais millésime 2012 (-2 %), le marché du jouet devrait connaître un retour à la croissance cette année. «Nous espérons terminer l'année entre + 1% et + 2%, estime Pierre Laura, président de la Fédération du jouet et de la puériculture (FDJ), et patron de Hasbro France. Les enfants restent protégés par la crise». Il n'empêche, le début de la saison reste très marqué par les promotions en magasins.

Le contexte économique devrait donc modifier les comportements d'achats. «Les Français seront focalisés sur les prix et la recherche de promotions, notamment sur Internet, au détriment des achats d'impulsion», ajoute Stéphane Rimbeuf. 82% d'entre eux privilégieront l'achat d'articles en promotions, selon l'étude. En magasins, ils devraient préférer les programmes de réduction leur accordant des remises immédiates, au détriment des bons ou coupons à dépenser plus tard. «Ils ont un besoin d'immédiateté dans les récompenses et avantages accordés par les enseignes, c'est lié à leurs inquiétudes en matière de pouvoir d'achat», estime ajoute le consultant.

Ils considèrent aussi Internet comme l'un des moyens de faire des économies. Du coup, ils prévoient de dépenser 38 % de leur budget cadeaux sur le web, contre 33 % en 2012. Soit dix points de plus que la moyenne des Européens.

Autre signe de leur inquiétude, le choix des cadeaux qu'ils prévoient de faire. Les livres arrivent en tête dans onze pays européens, devant les chocolats et les parfums et cosmétiques. «C'est un cadeau désiré, éducatif, utile et pas cher», commente Stéphane Rimbeuf. Par ailleurs, l'argent est le cadeau le plus souhaité dans quinze des dix-huit pays étudiés par Deloitte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • arnocris le jeudi 7 nov 2013 à 10:41

    Dans ce cas vive l'augmentation des impôts alors......ça évitera aux français da gaspiller leur argent pour une fête mercantile et consumériste

  • fbordach le jeudi 7 nov 2013 à 09:10

    Quelle crise? Non, c'est plutôt l'augmentation des impôts qui va obliger les français à gérer les dépenses de fin d'année!

  • faites_c le jeudi 7 nov 2013 à 08:45

    "Selon La Grande Récré, les parents prévoient de dépenser en moyenne 112€ euros par enfant. Une prévision relativement stable par rapport à 2012 (116,75 € par enfant). Du coup, après un mauvais millésime 2012 (-2 %), ..."Il y en a qui relise leurs c.onneries? 112 € par rapport à 116.75€ cela fait 4% de baisse ce qui me semble limite pour être qualifié de stable! Qand à la reprise du marché du jouet avec -4% de prévision on attendra 2014!!!

  • xela78 le jeudi 7 nov 2013 à 07:50

    Si les français on les moyens de dépenser 531 euros par personne pour noel il serait bon d'éviter de faire des articles qui ont pour titre "NOEL 2013 sous le signe de la crise" Il faudrait peut-etre arreter de raconter des C......es.