Nocerina : Menacés par leurs supporters, huit joueurs simulent des blessures

le
0
Nocerina : Menacés par leurs supporters, huit joueurs simulent des blessures
Nocerina : Menacés par leurs supporters, huit joueurs simulent des blessures

Voilà des faits qui risquent de longtemps faire parler en Italie. Ils concernent le derby de Salerne de dimanche dernier entre la Salernitana et l'équipe de Nocerina. Interdits de déplacement pour des raisons de sécurité, les Ultras de la Nocerina ont fait chanter les joueurs de l'équipe, exigeant que ces derniers ne disputent pas le match en solidarité avec leurs supporters, privés de ce derby de Salerne. Des menaces qui n'ont pas plu aux dirigeants de la lanterne rouge du groupe B de Prima Divisione (3eme division italienne), parvenant à convaincre leurs joueurs de jouer cette rencontre, débutée avec 45 minutes de retard sur l'horaire prévu en raison de longues négociations. Ce qu'ils ont fait, mais d'une manière très particulière.

23 interpellations, dont l'adjoint aux sports

Les uns après les autres, les onze joueurs alignés côté Nocerina, menacés par leur tifosi, se sont mis à simuler des blessures. Après 50 secondes de jeu, il n'y avait donc déjà plus aucun remplaçant de disponible, l'entraîneur ayant dû effectuer d'entrée ses trois changements pour pallier les « blessures » des joueurs en question. Mais 21 minutes plus tard, l'arbitre devait se résoudre à arrêter définitivement le match. Cinq autres joueurs ayant eux aussi fait semblant d'être blessés, la Nocerina ne présentait plus que six joueurs sur le terrain. Ce qu'interdit le règlement. « Les faits ont causé de graves dommages au football et à la Lega Pro », avait déploré Mario Macalli, le président de la Lega Pro, précisant que des poursuites seraient engagées contre ces « délinquants qui ont proféré les menaces et contre ceux qui ont fait du cinéma sur le terrain ». Finalement, 23 Ultras de la Nocerina ont été interdits de stade. Une liste dont fait partie l'adjoint aux sports de la commune de Nocera, Inferiore Pino Alfano. Après l'affaire des matchs truqués, l'Italie tient son nouveau scandale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant