Nobel: le mécontentement des eurosceptiques norvégiens

le
0
L'attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne suscite des remous dans le pays, qui a réaffirmé qu'une adhésion à l'UE n'était «pas d'actualité».

C'est paradoxalement l'un des pays les plus eurosceptiques qui vient de décerner le prix Nobel de la paix à l'Union européenne. Par deux fois, lors des référendums de 1972 et de 1994, la Norvège a dit «nei» à l'adhésion. Aujourd'hui, plus de trois Norvégiens sur quatre seraient du même avis. Dans ce pays très prospère, grâce notamment à ses richesses en hydrocarbures, le choix du comité Nobel a déjà déclenché une vive controverse.

Le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, dont le Parti travailliste est très favorable à l'UE, mais dont la coalition comprend des partenaires eurosceptiques, s'est d'ailleurs empressé, vendredi, d'exclure une éventuelle adhésion de son pays. «Il est possible de féliciter l'UE pour ce prix, de reconnaître son rôle de faiseur de paix et de distinguer cela de la question de la relation de la Norvège avec l'UE», a-t-il souligné, insistant sur le fait qu'«une adhésion n'est pas d'actualité».

Les cinq membres du comité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant