Nobel de la paix : Pékin ne décolère pas

le
0
Pékin voudrait faire oublier la cérémonie d'Oslo et la chaise vide symbolisant l'absence de Liu Xiaobo qui dédie son prix aux victimes de la place Tienanmen. Obama a regretté son absence et l'UE a demandé sa libération.

Il y a une chaise vide, ce vendredi, lors de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix à Oslo. Elle symbolise l'absence du dissident chinois Liu Xiaobo, condamné le jour de Noël 2009 à onze ans de prison pour «subversion du pouvoir de l'État». Il faut remonter à 1936, avec le pacifiste Carl von Ossietzky, emprisonné par le régime nazi, pour trouver trace d'un lauréat du Nobel de la paix empêché de se rendre à Oslo.

À l'occasion de cette cérémonie, le président du comité Nobel a déclaré que Liu Xiaobo dédiait son prix aux victimes de la place Tienanmen et, dans un communiqué, Barack Obama a dit regretter l'absence de Liu à la cérémonie du Nobel. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a demandé de son côté la libération immédiate du dissident chinois. Mais malgré tout, la Chine a fustigé le «théâtre politique du Nobel» au travers d'un communiqué de son ministère des Affaires étrangères.

Cette chaise vide suffit à mettre les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant