Nobel de la paix-Le pape et des antinucléaires parmi les favoris

le
0

OSLO, 9 octobre (Reuters) - Le pape François, plusieurs organisations ou militants antinucléaires mais aussi la chancelière allemande Angela Merkel reviennent parmi les favoris pour le prix Nobel de la paix 2015, dont le nom du lauréat sera annoncé ce vendredi à 09h00 GMT à Oslo. L'ONG Ican (Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires) est donnée grande favorite par la chaîne de télévision publique norvégienne NRK et par Nobeliana, site internet dirigé par des historiens, qui livre chaque année ses pronostics. Selon NRK, les prises de position du pape contre les armes nucléaires ont relancé ses chances, de même que l'aide qu'il a apportée aux Etats-Unis et à Cuba pour normaliser leurs relations, sans oublier l'encyclique où il fait une large place à la lutte contre les changements climatiques. NRK et Nobeliana avancent aussi les noms de Setsuko Thurlow, une survivante à la bombe atomique d'Hiroshima, tandis que Nobeliana cite celui de Sumitero Taniguchi, survivant du bombardement atomique de Nagasaki - l'année 2015 correspondant au 70e anniversaire de ces catastrophes. NRK, qui a par le passé a vu juste en prédisant un certain nombre de lauréats, mentionne aussi les noms des ministres des Affaires étrangères iranien et américain, respectivement Mohammad Javad Zarif et John Kerry, deux des parties prenantes de l'accord conclu à la mi-juillet sur le programme nucléaire de Téhéran. Quant aux parieurs, ils misent sur le président colombien Juan Manuel Santos et sur le chef de la guérilla marxiste des Farc, Rodrigo Londono, pour leurs efforts visant à en finir avec la guerre civile qui ensanglante la Colombie depuis des décennies. Angela Merkel, le HCR (Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés), le prêtre érythréen Mussie Zerai et le maire de l'île italienne de Lampedusa, Giusi Nicolini, reviennent aussi du fait de leur action en faveur des réfugiés. Les commentateurs mentionnent également le journal indépendant russe Novaïa Gazeta et son rédacteur en chef Dmitry Mouratov pour leurs enquêtes sur la corruption en Russie, ainsi que le gynécologue congolais Denis Mukwege, qui porte secours aux victimes de violences sexuelles. Au total, 273 personnalités et ONG ont été retenues comme candidates cette année par le comité Nobel. La cérémonie de remise du prix aura lieu le 10 décembre. (Gwladys Fouche et Alister Doyle; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant