Noam Shalit : «On va essayer une autre voie»

le
0
Le père du soldat franco-israélien Gilad Shalit veut tenter une action judiciaire en France, pour obtenir la libération de son fils enlevé en 2006. Le Figaro l'a rencontré.

«Ma plus grande crainte, c'est que les années passent et qu'il ne se passe rien. Maintenant, on va essayer une autre voie», déclare au Figaro, Noam Shalit. Le père du jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit était lundi à Paris, pour déposer une plainte pour enlèvement et séquestration. Dans son esprit, la démarche doit s'ajouter aux autres initiatives, politiques et diplomatiques, visant à obtenir la libération de son fils, enlevé par un commando de trois groupes palestiniens à la lisière de la bande de Gaza, le 25 juin 2006.

À ce jour, tous ses efforts sont demeurés infructueux. Les «printemps arabes» et le récent rapprochement inter-palestinien ouvrent, selon lui, l'espoir de nouvelles perspectives. «Cela n'aurait pas de sens pour les Palestiniens de former gouvernement unifié et de revendiquer un Etat indépendant en commettant un tel crime, le maintien en captivité d'un citoyen franco-israélien», veut croire cet homme apparemment endurci par l'épreuv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant