No comment de la BNS quant à une intervention sur le franc

le
0
    ZURICH, 9 novembre (Reuters) - Après avoir inscrit une 
hausse de 2,5% contre le dollar, en réaction à la victoire de 
Donald Trump à la présidentielle américaine, le franc suisse 
était revenu pratiquement stable, poussant cambistes et 
analystes à se demander si la Banque nationale suisse (BNS) 
n'était pas intervenue. 
    La devise suisse, valeur refuge traditionnelle aux côtés du 
yen, a atteint un sommet de trois mois et demi contre le dollar 
 CHF=  au vu des premières indications donnant une victoire de 
Donald Trump. 
    Mais alors que le yen affichait encore un gain de 1,6% 
contre le dollar  JPY=  vers 11h00 GMT, le franc suisse était  
inchangé à 0,9780 pour un dollar. Le franc était en baisse de 
0,25% face à l'euro  EURCHF= , à 1,0820 après être monté à 
1,0752.  
    La BNS, conformément à ses habitudes, a refusé de dire si 
elle était intervenue ou pas. Andrea Mächler, membre de son 
directoire, avait déclaré dimanche que son équipe était prête à 
intervenir si nécessaire pour stabiliser la monnaie. 
    "Il est remarquable que le Swissie ne bouge pas du tout (à 
présent)", a déclaré Constantin Bolz, stratège d'UBS.  "Il était 
aussi clair que le franc avait bougé avant le rebond que nous 
avons observé ce matin pour le dollar contre le yen et d'autres 
monnaies." 
    "Nous pensons que la BNS est intervenue sur le marché et est 
toujours prête à le faire, ce qui empêche le franc de monter 
plus haut", a déclaré Manuel Ferreira, responsable de la 
stratégie d'investissement de la Banque cantonale de Zurich. 
 
 (John Revill et Patrick Graham; Claude Chendjou pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant