Nkoudou et l'OM sortent Montpellier

le
0
Nkoudou et l'OM sortent Montpellier
Nkoudou et l'OM sortent Montpellier

Sans vraiment trop convaincre, Marseille a obtenu son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Après avoir quelque peu piétiné, l'OM s'en est remis à son homme fort du moment, Georges-Kevin Nkoudou.

Montpellier HSC 2-0 Olympique de Marseille

Buts : Bensebaini (41e, csc), Dja Djédjé (54e)

C'était pas glorieux, c'était pas tellement fou, mais Marseille a gagné. Pourtant, les Phocéens n'étaient pas les mieux embarqués face à un Montpellier qui n'a pas déjoué. Bien plus agressif en première période, le MHSC a subi la réussite ou, le talent, de l'homme en forme de l'OM, George Kevin Nkoudou. Un homme en forme, ça débloque des situations, et de n'importe quelle manière. Cette fois, GK a fait le boulot, son destin a fait le reste et a certainement changé le match. Car les Marseillais ont marqué avant la pause et tué le match juste après. Ce n'était pas le plus beau match de la saison mais c'est une deuxième victoire d'affilée, chose qui n'était pus arrivée depuis Novembre dernier. Opportunisme et réalisme, ce sont les symptômes d'une équipe qui gagne, mais de là à dire que l'OM a retenu la leçon de son dernier match face à Caen, c'est être Marseillais.

Lord Nkoudou


Mandanda évite un début cauchemar aux Marseillais en sortant une tête de Bryan Dabo, monté aux avants-postes. L'OM met quelques minutes à entrer dans son match, bousculé par des Montpelliérains qui se projettent vite vers l'avant. Les présentations passées, Marseille se réveille, doucement. Quelques percussions de Nkoudou ou Batshuayi, mais rien de bien marquant. Lucas Silva, titularisé au milieu, ne fait pas de miracle et les quelques mouvements collectifs sont soit trop imprécis, soit bien coupés par la défense adverse, bien plus agressive. Du coup, après vingt minutes de "spectacle", Montpellier en profite pour mettre un deuxième avertissement à Mandanda, sauf que cette fois, le portier n'a rien à faire puisque la frappe de Saihi, déviée par Rekik, ne passe qu'à quelques centimètres du poteau. L'OM a la possession mais le MHSC a montré qu'il ne dormait pas. Il faut attendre plus d'une demi-heure pour voir la première vraie réaction Olympienne, ou plutôt celle d'un homme. Comme souvent lors de ces derniers matchs, Nkoudou sort du lot, par ses déplacements, par ses tentatives de percussions. Sur son côté gauche, le jeune s'avance et repique dans l'axe pour frapper, mais Ligali repousse bien…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant