NKM : "Les Parisiens, mes héros"

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet présente son projet pour Paris, le 5 novembre 2013.
Nathalie Kosciusko-Morizet présente son projet pour Paris, le 5 novembre 2013.

Nathalie Kosciusko-Morizet est de bonne humeur. Ou fait très bien semblant de l'être. Sourire aux lèvres, installée dans un bistrot du 10e arrondissement, à quelques pas du quai Valmy où elle présentait mardi matin son programme pour les municipales, elle refuse de s'abandonner à la fatalité journalistique qui voudrait que cette journée soit "pourrie" pour cause de mauvais timing. Le sondage de PollingVox paru dans Libération qui la donne battue dans le 14e arrondissement où elle se présente ? "Je ne crois pas beaucoup aux sondages si loin de l'échéance. Et puis, le sortir le jour du projet, c'est bon, on a compris le message !"La polémique sur l'écotaxe et Ecomouv', dont gauche et droite se renvoient la responsabilité ? "À droite comme à gauche, il y a des gens qui faseyent... C'est un terme marin", s'amuse-t-elle face aux journalistes déstabilisés par ce verbe qu'elle a pris le temps de choisir et qui désigne une voile flottant mollement dans le vent et se dégonflant en partie. Les négociations interminables avec le Centre et le mariage Bayrou-Borloo qui lui a volé la vedette médiatique ? "Je respecte leur rythme, je comprends qu'ils aient besoin de temps. Ce mariage est une bonne nouvelle pour l'alternance." Pas question donc, pour NKM, de se laisser gâcher un moment qu'elle préparait depuis plusieurs mois, le dévoilement d'un projet qui doit pouvoir "inspirer" les Parisiens. "Ce que je voulais, c'est présenter une philosophie, une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant