NKM : les confessions d'une «tueuse»

le
0
Dans un entretien accordé à la chaîne américaine NBC, la candidate à la mairie de Paris décoche ses flèches. Ses cibles : Jacques Chirac, François Fillon et DSK.

Jacques Chirac l'appelait «l'emmerdeuse». Si le sobriquet est à ses yeux un «compliment», elle se définit plutôt comme une «tueuse». Dans un entretien accordé à la télévision NBC depuis son bureau de l'Assemblée nationale, Nathalie Kosciusko-Morizet affiche ses ambitions et dévoile un visage cru de la vie politique française.

Engagée dans un duel avec Anne Hidalgo pour la mairie de Paris, NKM, soupçonnée par ses adversaires de ne voir dans la capitale qu'un marchepied pour l'Élysée, assume ses ambitions présidentielles: «Les politiques qui disent ne pas avoir d'ambitions sont un peu ridicules», assure-t-elle... Avant de préciser que sa «seule obsession est la bataille pour Paris».

Et dans cette optique, la députée de l'Essonne joue franc jeu: «Je suis une tueuse. Il n'y a que des tueu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant