NKM exprime ses «regrets» après ses «propos inexacts» sur les prières à Mulhouse

le
1
NKM exprime ses «regrets» après ses «propos inexacts» sur les prières à Mulhouse
NKM exprime ses «regrets» après ses «propos inexacts» sur les prières à Mulhouse

Nathalie Kosciusko-Morizet, vice-présidente déléguée de l'UMP, est revenue ce mercredi sur les propos qu'elle avait tenus lundi, au lendemain de l'élection législative du Doubs, sur les pratiques religieuses dans certaines familles de Mulhouse (Haut-Rhin). Interrogée sur RMC et BFMTV, la députée de l'Essonne avait alors affirmé que «des dizaines d'enfants» arrivaient «tous les jours en retard (à l'école) parce qu'ils sont à la prière». Elle s'était interrogée sur la question du placement de ces enfants. Elle avait dit s'appuyer sur des propos rapportés par son "ami" Jean Rottner, maire (UMP) de Mulhouse.

«Ces propos sont inexacts et proviennent d'une mauvaise interprétation d'une conversation avec le maire de la ville (Jean Rottner, NDLR) sur la situation délicate dans laquelle se trouvent certaines de ses écoles. (...) Je précise donc que, contrairement à ce que j'ai déclaré sur la foi de mauvaises informations, seuls les parents sont concernés et aucunement les enfants. J'exprime mes plus vifs regrets aux personnes qui ont pu se sentir blessées par mes propos», écrit NKM dans un communiqué.

«En réalité, les signalements pour les retards répétés en question sont le fait de parents qui, après convocation, ont expliqué que se rendant eux-mêmes à la prière, ils n'entendaient pas accompagner leurs enfants à l'heure à l'école. Je précise donc que contrairement à ce que j'ai déclaré sur la foi de mauvaises informations, seuls les parents sont concernés et aucunement les enfants», poursuit NKM. L'ex-ministre exprime ses «plus vifs regrets aux personnes qui ont pu se sentir blessées par mes propos».

«J'entends dans les mois qui viennent intensifier mon combat, avec tous les républicains pour aider l'école de la Nation à faire face aux défis qui sont devant elle, y compris ceux que lui posent l'extrémisme religieux et l'islamisme radical», conclut la présidente du groupe UMP au Conseil ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9318231 le mercredi 4 fév 2015 à 10:28

    PAUVRE femme bien a l image de son parti ,,et voudrait nous faire voter PS