NKM candidate à la présidence de l'UMP

le
0
L'ex-ministre se veut une alternative au duel attendu Fillon-Copé. Elle lance la semaine prochaine sa campagne pour recueillir les 8000 parrainages d'adhérents requis pour se présenter.

Fin juin, elle se disait tentée «d'aller porter sa ligne devant les militants» si ses idées n'étaient pas soutenues. Près d'un mois plus tard, elle saute le pas. Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé samedi sa candidature à la présidence de l'UMP. L'ancienne ministre de l'Écologie se pose «en alternative, en troisième voie», face au duel attendu Fillon-Copé. NKM, qui a conservé de justesse son siège de députée de l'Essonne aux législatives de juin, voit dans sa candidature «une démarche apaisante», à l'instar de celle qu'avait voulu incarner Alain Juppé, pour éviter «un combat des chefs avant l'heure».

Sa candidature, assure-t-elle, ne vise ni l'ancien premier ministre François Fillon ni Jean-François Copé, qui devrait se lancer fin août. L'intéressée promet d'ailleurs de ne rien dire de désagréable des uns ou des autres. Interrogée par Corse-Matin pour savoir s'il faut voir dans sa candidature un signe annonciateur d'ambition présidentielle, NKM a b

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant