Nissan mettrait Paris au pied du mur concernant Renault

le
6
NISSAN EXIGERAIT DE L'ÉTAT FRANÇAIS QU'IL RÉDUISE SA PARTICIPATION
NISSAN EXIGERAIT DE L'ÉTAT FRANÇAIS QU'IL RÉDUISE SA PARTICIPATION

(Reuters) - Nissan Motor aurait fait savoir au gouvernement français qu'il dénoncerait les modalités de son accord de participation croisée avec Renault à moins que l'Etat réduise sa participation ou prenne toute autre initiative pour restreindre son influence dans l'alliance des deux constructeurs, écrit le quotidien financier Nikkei mercredi.

Le constructeur automobile japonais avait apparemment demandé une réponse d'ici une réunion du conseil d'administration de Renault le 11 novembre dernier, ajoute le quotidien financier, sans citer de sources.

Le Nikkei rapportait mardi que Nissan souhaitait porter sa participation dans Renault à 25% au moins pour contrecarrer l'influence de l'Etat français, ou encore songeait à tenter de diluer les droits de vote de Renault à moins de 40%.

Le constructeur automobile japonais a réuni lundi un conseil d'administration pour évoquer notamment l'équilibre des pouvoirs au sein de l'alliance entre les deux groupes mais n'a rien dit sur ce qui a émergé du débat entre ses administrateurs.

Renault détient 43,4% du capital de Nissan et le groupe japonais possède en retour 15% de Renault mais aucun droit de vote.

La crise a éclaté au grand jour au printemps, la décision de l'Etat français de monter au capital de Renault pour s'assurer les droits de vote doubles de la loi Florange ayant été vue comme rompant le délicat équilibre de l'alliance fondée en 1999.

Le gouvernement japonais a exhorté mardi Nissan et Renault à préserver leur alliance, assurant qu'il apporterait pour ce faire tout le soutien nécessaire.

(Bureau de Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs le mercredi 2 déc 2015 à 10:03

    Nissan vend deux fois plus de voitures que Renault dans la mesure ou Renault s'efface volontairement et depuis longtemps de certains marchés au profit de Nissan comme ce fut le cas en Chine et en Amérique du Nord. L'inverse n'est pas pareil. Il n'y a, a ma connaissance, pas de no man's land pour Nissan...

  • jeepinv le mercredi 2 déc 2015 à 09:39

    C'est très joli d'avoir le culte du passé et de révérer l'histoire mais il faut voir les choses en face: Nissan fabrique deux fois plus de voitures que Renault et gagne plus que deux fois plus que Renault. Il est plus que normal qu'ils aient leur mot à dire dans l'alliance Renault Nissan, n'en déplaise à Monsieur Macron.

  • pascalcs le mercredi 2 déc 2015 à 03:30

    Très content d'être en vie grâce à l'argent public dépensé pour les sauver ces sociétés. Dans ces cas, comme pour les banques, pas de jérémiades. Par contre exiger un minimum de controle en retour c'est trop pour elles. Macron sera vraiment grand à ne pas tomber dans ce chantage grossier monté de toutes pièces par C. Ghosn et sa propension à toujours se croire au dessus du lot. Toute la différence entre la France et l'Allemagne dans la mentalité qui prévaut chez leurs "capitaines d'industrie".

  • pascalcs le mercredi 2 déc 2015 à 03:23

    Nissan c'est en fait Carlos Goshn. Pourquoi ne pas appeler un chat un chat. C'est une histoire d'ego et d'hubris dans laquelle CG veut montrer une fois de plus qu'il est le roi du monde et au dessus des gouvernements. Bien dans la logique contemporaine de nos sociétés dans laquelle le pouvoir politique est totalement manœuvré par le pouvoir économique dont l'intérêt n'est pas dans le bien commun.

  • mim69005 le mercredi 2 déc 2015 à 02:31

    A propos de magouille, Macron et ce gouvernement doctrinaire et passéiste ont largement dépassé C. Ghosn !!! Acheter des actions avec l'argent du contribuable pour peser sur les décisions d'une entreprise privée qui n'est même pas stratégique pour le pays, il fallait l'oser ! Je prédis une fin prochaine de l'histoire, au détriment de Renault qui ne pourra plus engranger les dividendes futurs de NIssan.

  • M7097610 le mercredi 2 déc 2015 à 00:08

    tjs le roi de la magouille pas discrete ce gros Ghosn !