Nintendo Switch : son prix se précise

le
0
Nintendo Switch : son prix se précise
Nintendo Switch : son prix se précise

Switch, la console hybride de Nintendo prévue pour mars 2017 oscille entre console de salon et portable. Deux versions de l'appareil sont attendues en mars 2017, selon Let's Play Videogames, une source dont la fiabilité a été renforcée par la révélation officielle de la Nintendo Switch au mois d'octobre. La version de base serait vendue à 199,99£ (231€) par GAME, ce qui laisse penser que les revendeurs britanniques cibleront le même prix.Un deuxième pack comprenant un espace de stockage plus important et un jeu sera proposé à 249,99£ (289€), selon deux sources de LPVG.

Si le nom du jeu n'a pas été dévoilé, celui de "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" circule beaucoup.

La présence de Nintendo à l'Electronic Entertainment Expo en juin 2016 a été marquée par une démonstration des fonctionnalités du jeu sur toute une journée, ce qui avait augmenté cette suspicion.

La sortie de "Breath of the Wild" sur Switch a été confirmée peu après l'annonce de la date de sortie de la console.

Mais pour Nintendo, le choix le plus évident n'est pas toujours le plus sage. Rien n'est donc certain et seule l'une des deux sources de LPVG se risque à avancer le nom de ce titre.

Autre site adeptes des sources insiders, Emily Rogers a en revanche émis la suggestion que "Breath of the Wild" raterait une sortie en mars 2017, une idée corroborée par Eurogamer. Elle cite un calendrier et une localisation ajustés laissant "de plus grandes chances" à une sortie à la mi-2017.

Les prix de la Switch aux États-Unis devrait logiquement être de 249$ et de 299$, ce qui s'avère plus abordable que celui des deux modèles Wii U à leur lancement en novembre 2012.

Cependant, l'apparition des éditions révisées des PlayStation 4 et Xbox One placera Switch en concurrence directe avec ces consoles de salon, plus puissantes.

La Switch se différencie des autres consoles en offrant du gaming portable (ou du jeu portable ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant