Nintendo s'envole de 21% à la Bourse de Tokyo

le
0
Nintendo s'envole de 21% à la Bourse de Tokyo
Nintendo s'envole de 21% à la Bourse de Tokyo

L'action du pionnier japonais des jeux vidéo Nintendo s'est envolée de 21% mercredi à la Bourse de Tokyo, propulsée par l'annonce d'un partenariat pour le développement de jeux pour smartphones.Elle a enregistré le gain maximum autorisé pour la journée, soit 3.000 yens (+21,31%), pour terminer à 17.080 yens, un niveau inédit en clôture depuis juin 2011. La demande a largement excédé l'offre, ce qui a forcé le Tokyo Stock Exchange à appliquer des dispositions particulières pour la répartition des actions échangées.Les investisseurs, qui piétinaient d'impatience depuis des années, se disent que la maison-mère de Mario, Pikachu et autres personnages vedettes a enfin franchi le Rubicon, sans toutefois renier la priorité qu'elle accorde aux consoles.L'entreprise centenaire, qui rencontre des difficultés à cause de la concurrence liée à une offre désormais très étendue de divertissements numériques, a expliqué mardi qu'elle allait faire son entrée au capital de la société japonaise DeNA "dans le but de codévelopper et gérer en commun des applications de jeux pour des objets intelligents".Il s'agira d'exploiter les personnages de Nintendo dans des applications, ainsi que de gérer en commun un service d'utilisateurs et un programme de fidélité, selon un bref communiqué conjoint. "Nous inaugurons une nouvelle ère d'utilisation de notre patrimoine" pour capter l'attention du public, a expliqué le patron de Nintendo, Satoru Iwata, lors d'une conférence de presse.Pas question cependant de proposer les mêmes jeux que sur consoles, car cela réduirait la valeur desdits divertissements selon M. Iwata qui reste persuadé que les smartphones, tout multimédias et puissants qu'ils soient, n'ont pas les capacités des machines de jeu dédiées.Et le même de préciser que Nintendo est d'ailleurs en train de développer une nouvelle console, qui porte pour le moment le nom de code NX et dont les détails seront divulgués ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant