Nintendo : femmes au volant, mort au tournant ?

le
0
Mario ne mélange pas femmes et hommes quand il s'agit de conduite.
Mario ne mélange pas femmes et hommes quand il s'agit de conduite.

L'éditeur japonais fait encore parler de lui. Après la polémique homophobe sur son jeu de simulation de vie, la branche française de la firme tombe aujourd'hui dans la misogynie. Depuis le 9 mai dernier, un championnat de France de Mario Kart 7, le célèbre jeu de course automobile, est organisé sur Internet jusqu'au 22 juin. Les participants de ce tournoi ont été divisés en trois catégories : une junior, une masculine et une féminine. Loin du célèbre cliché de la femme dangereuse au volant, Nintendo pense-t-il alors qu'une femme soit moins bonne conductrice qu'un homme sur Mario Kart ?

Le règlement officiel du championnat précise que le joueur qui souhaite participer doit indiquer "son sexe pour déterminer le groupe de joueurs parmi lesquels il pourra être sélectionné". Contacté, Nintendo ne comprend pas la polémique. "On fonctionne comme cela depuis le premier tournoi, il y a trois ans. Je ne vois pas pourquoi on aurait changé cette année", se défend la direction française de Nintendo. Avec 70 000 fans de Mario Kart 7 sur Facebook, c'est autant de joueurs et joueuses potentiel(le)s. D'autant que Mario Kart mise sur un large public. Vous pouvez incarner différents personnages de l'univers Mario comme le méchant Bowser, Donkey Kong, le frère du plombier moustachu Luigi et sa petite amie Daisy ou encore la princesse Peach. Le choix est donc immense et peut satisfaire les plus jeunes comme les plus vieux et évidemment les femmes et les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant