Nintendo en perte au T1 mais confiant grâce à Pokemon Go

le
0
    TOKYO, 27 juillet (Reuters) - Nintendo  7974.T  a annoncé 
mercredi une perte d'exploitation au titre de son premier 
trimestre clos fin juin, sous l'effet de l'appréciation du yen, 
mais le géant japonais des jeux vidéo espère renouer avec la 
croissance sur le long terme grâce au succès planétaire de 
Pokemo Go. 
    Le jeu pour smartphones n'a été lancé que début juillet mais 
a d'ores et déjà permis au groupe de Kyoto d'augmenter sa 
capitalisation boursière de 50%. 
    Nintendo a fait état d'une perte d'exploitation de 5,1 
milliards de yens (44 millions d'euros) sur le trimestre 
avril-juin, à comparer à un bénéfice de 1,15 milliard un an plus 
tôt. 
    Six analystes interrogés par Thomson Reuters prévoyaient en 
moyenne une perte de 4 milliards. 
    Nintendo, qui réalise 70% de ses ventes hors du Japon, a 
imputé sa perte aux taux de change défavorables. 
    Le groupe a maintenu sa prévision d'une croissance de 37% du 
résultat d'exploitation sur l'ensemble de l'exercice 2016/2017 
clos fin mars, à 45 milliards de yens. 
    Les retombées financières de Pokemon Go pour Nintendo sont 
difficiles à mesurer mais les analystes pensent que le groupe 
saura en tirer profit. 
    Nintendo a 32% de la filiale Pokemon Company, détentrice des 
 droits du jeu, et a aussi une participation non précisée dans 
Niantic, le concepteur du jeu qui a été scindé de Google. 
    Le groupe va par ailleurs lancer en septembre un accessoire 
appelé Polemon Go Plus, sorte de bracelet électronique 
avertissant les joueurs de la présence de monstres dans les 
alentours, leur évitant ainsi de devoir garder les yeux rivés 
sur leur smartphone. 
    L'accessoire devait être initialement lancé fin juillet mais 
sa commercialisation a été repoussée de quelques semaines en 
raison d'ajustements techniques à effectuer, selon Nintendo. 
    Pour les analystes, le succès de Pokemon Go donne une idée 
du potentiel que Nintendo pourra tirer d'autres franchises à 
forte notoriété comme Super Mario ou Zelda, confortant ainsi le 
groupe de Kyoto dans sa transition vers les jeux mobiles. 
    Pokemon Go, qui fait appel à la réalité augmentée, a été 
lancé aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande le 6 
juillet et est maintenant disponible dans près de 40 pays. 
Niantic compte le déployer sur plus de 200 marchés au total. 
    Tableau des résultats de Nintendo   
 
 (Makiko Yamazaki, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant