Nîmes s'amuse, le Paris FC dernier et Dijon dauphin fortifié

le
0
Nîmes s'amuse, le Paris FC dernier et Dijon dauphin fortifié
Nîmes s'amuse, le Paris FC dernier et Dijon dauphin fortifié

Toujours plus de football spectacle en Ligue 2 pour cette 21e journée. Nîmes, avec une deuxième victoire d'affilée, quitte sa place de lanterne rouge et explose Clermont avec un cinglant 6-2. Le Paris FC, inquiétant, prend le bonnet d'âne après sa défaite face au Havre (2-1). Dijon, vainqueur tranquille de Bourg-Péronnas (3-0), conforte sa place de dauphin.

Dijon FCO 3-0 Bourg-en-Bresse Péronnas

Buts : Julio Tavarès (20e), Christopher Jullien (28e) et Jordan Marie (57e) pour les Dijonnais

Dijon a eu la bonne idée de conforter sa place sur le podium. Sur une pelouse dure et glissante, l'équipe à domicile domine tranquillement son début de match et va petit à petit prendre le dessus sur son adversaire. Un avantage qui va se concrétiser sur le tableau d'affichage avec le but de renard de Tavares à la 20e minute de jeu en profitant d'un marquage laxiste sur un centre à ras terre. Juste avant la demi-heure de jeu, le break est fait pour le DFCO, grâce notamment à la sortie un poil approximative du portier de Bourg-en-Bresse dont profite Christopher Jullien pour placer une tête. Mais Gaël Andonian trouve ça un peu trop facile, et va récolter deux cartons jaunes lors du premier acte, qui regardera ses coéquipiers à domicile finir la rencontre à dix. Un carton rouge qui va réchauffer un peu tout le monde et provoquer de l'électricité entre les deux équipes. Mais Dijon, volontaire, va tuer le match sur une mine à l'entrée de la surface de Jordan Marie avant la dernière demi-heure de jeu.

ETG FC 0-2 Ajaccio AC

Buts : Mouaad Madri (39e) et Ludovic Soares (CSC, 79e) pour Ajaccio

Le match le plus long de la soirée. Clairement, en première période, rien à se mettre sous la dent jusqu'à la 39e minute. Une belle action collective des Ajacciens, qui se terminera par un face-à-face réussi par Mouaad Madri pour débloquer une rencontre sans saveur. La neige ne va rien arranger en deuxième période et va blanchir progressivement le carré vert, pour ensuite mettre fin prématurément à la rencontre, qui ne pouvait plus se dérouler sous ces conditions. 21 minutes plus tard, le match va quand même reprendre, sur une pelouse toute blanche. Et l'arbitre a visiblement pris un petit rail car Cissé va écoper d'un carton rouge, car un attaquant évianais va se prendre les pieds dans la neige. Mais l'Ajaccien ne l'a pas touché pour autant. Il paye peut-être son comportement envers l'homme…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant