Nîmes : L'ancien président a pris " un coup derrière la tête "

le
0
Nîmes : L'ancien président a pris " un coup derrière la tête "
Nîmes : L'ancien président a pris " un coup derrière la tête "
Alors que son successeur au poste de président du Nîmes Olympique est en garde à vue, Jean-Louis Gazeau s'est dit stupéfait par l'annonce des soupçons de corruption dont fait l'objet son club gardois.

Jean-Louis Gazeau a cédé les rênes du Nîmes Olympique à Jean-Marc Conrad en avril dernier. Alors que ce dernier est actuellement en garde à vue dans le cadre de l'affaire de matchs truqués, l'ancien président du club gardois a semblé choqué par la parution de l'affaire dans les médias : « J'ai pris un coup derrière la tête quand j'ai appris la nouvelle. Pour moi, c'est difficile à vivre, a affirmé Jean-Louis Gazeau au Midi Libre mercredi. Même si je n'ai rien à me reprocher, je ne suis pas bien. Ce serait très grave si ces faits étaient avérés mais pour l'instant, la présomption d'innocence prime. Il faut rester très prudent et, pour l'intérêt de tout le monde, espérer que la vérité, bonne ou mauvaise, soit connue le plus vite possible. J'ai quand même des doutes sur la réalité de ces soupçons, ça me paraît gros. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant