Nîmes flambe, Metz s'accroche et Auxerre se relance

le
0
Nîmes flambe, Metz s'accroche et Auxerre se relance
Nîmes flambe, Metz s'accroche et Auxerre se relance

Cinq matchs seulement ce vendredi pour cette 22ème journée de ligue 2, mais parmi eux se cache peut être le match de la saison. Nîmes a en effet mis le feu à Marcel Picot en allant chercher une victoire d'anthologie (3-4). Auxerre se relance contre Tours (2-1) et Metz revient sur le podium grâce à sa victoire sur Créteil (2-1).

AJ Auxerre 2-1 Tours FC

Buts : Courtet (9e) et Guirassy (84e) pour Auxerre // Santa Maria (82e) pour Tours

Ces derniers-temps, Auxerre jouait pas mal mais ne gagnait pas. Aujourd'hui, les Bourguignons ont été dominés pendant soixante minutes par des Tourangeaux entreprenants mais, à la fin, c'est Auxerre qui prend les trois points. L'AJA ouvre le score sur son seul vrai bon mouvement de la première mi-temps par l'intermédiaire de Courtet, servi sur un plateau par Alexandre Vincent. La partie s'équilibre en deuxième mi-temps. Tours se rue à l'attaque pour revenir au score et offre à Auxerre plus d'espaces pour développer ses attaques. La partie va s'enflammer dans les dix dernières minutes. Alors qu'Auxerre a les occasions pour se mettre à l'abri, c'est Tours qui trouve l'égalisation par l'intermédiaire de Santa Maria qui s'en va fusiller Boucher. Mais les Auxerrois ont de la ressource et vont aller chercher la victoire avec les tripes grâce à un but de Guirassy, encore bien servi par Vincent. Courtet croit même inscrire son doublé mais verra son but refusé pour une faute peu évidente/ Mais peu importe, la victoire est là avec un but du rentrant. Coaching gagnant pour Vanucchi qui fête son grand retour en Ligue 2 par une victoire. Auxerre entretient l'espoir de montée mais pour Tours, la suite s'annonce compliquée.

Le jour où Marco Simone a inscrit son dernier but

AS Nancy-Lorraine 3-4 Nîmes Olympique

Buts : Robic (21e) et Hadji (45e+1 et 68e) pour Nancy // Koura (34e), Muratori (36 c.s.c) Marin (49e) et Azouni (81e) pour Nîmes

Il aura fallu 161 matchs pour que Vincent Muratori inscrive son premier but en pro. Une tête piquée imparable mais, malheureusement, c'est contre son camp que le défenseur Nancéien a marqué. Au delà de cette statistique insolite, on a vu un match de fou au Stade Marcel Picot. Menés 1-0 après un but de Robic, les Crocos ont renversé la vapeur en trois petites minutes grâce à leur duo d'attaque…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant