Nikolic, la surprise nationaliste en Serbie

le
0
Il devançait dimanche le président sortant, proeuropéen, qui espérait obtenir un troisième mandat.

En Serbie, on se souviendra longtemps du jour où la machine à gagner de Boris Tadic s'est enrayée... Crédité de 58% dans le dernier sondage avant le second tour de la présidentielle, le chef de l'État sortant s'est incliné devant son adversaire Tomislav Nikolic, selon les premiers résultats annoncés dimanche soir. D'abord incrédule, Aleksandar Vucic, le numéro deux du Parti serbe du progrès (SNS) - fondé par Tomislav Nikolic il y a quatre ans -, a été le premier à crier victoire. «Nous avons un nouveau président!», a-t-il proclamé devant un public en liesse au siège du SNS.

«Nous avons plus d'un point d'avance et nous attendons les résultats du Kosovo qui conforteront notre victoire», a-t-il ajouté en référence au vote des Serbes vivant dans le nord de cette province albanophone qui a déclaré son indépendance en 2008. Un peu plus tard, Boris Tadic a reconnu sa défaite et félicité son adversaire. Pour ses partisans, le vent de panique s'est levé q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant