Nikola Karabatic : " Gagner tous les matchs auxquels on participe"

le
0
Nikola Karabatic : " Gagner tous les matchs auxquels on participe"
Nikola Karabatic : " Gagner tous les matchs auxquels on participe"

De retour en France, Nikola Karabatic a participé à son premier entraînement avec le PSG ce mardi. Le meilleur joueur du monde veut tout gagner, dès la saison prochaine.

Nikola Karabatic, quel est l’objectif cette saison avec le PSG ?
L’objectif affiché par l’entraîneur, par le club et je pense par tous les joueurs, c’est de gagner tous les matchs auxquels on participe, jouer la gagne au niveau du championnat, des coupes nationales et de la Ligue des Champions. Je pense qu’on peut, si on bosse bien, être compétitif dès la première saison pour être favoris au titre.

Que représente pour vous le fait de jouer au PSG ?
Je me sens chanceux de pouvoir évoluer au PSG, dans une grande ville, avec une grande équipe. Certains des joueurs font partie des meilleurs joueurs au monde. Je vais aussi pouvoir évoluer avec mon frère, et Noka (Zvonimir Serdarusic, le nouvel entraîneur du PSG, ndlr) qui a été mon mentor à Kiel. Je me sens très chanceux de pouvoir évoluer avec des gens compétents, et d’avoir ce côté affectif, qui est très important pour moi.

En retrouvant votre ancien coach, vous n’arrivez pas en terre inconnue...
L’idée, c’est de reproduire ce qu’on a fait à Kiel, c’est-à-dire dominer le handball allemand et être arrivé chaque année en finale de la Ligue des Champions, voire la gagner. On veut arriver à ce niveau de performances avec un club français, avec Paris.

« Remporter un premier titre en Ligue des Champions pour ce club »

Quelles sont vos impressions à l’issue de ce premier entraînement ?
J’ai de très bonnes impressions. J’avais hâte de reprendre, de rejouer avec ma nouvelle équipe, de m’entraîner. C’était un très bon premier entraînement, on a beaucoup cavalé, et ça laisse augurer de la suite de la préparation. On va bien bosser.

Vous allez rapidement partir en stage à Doha au Qatar, une ville particulière pour vous...
Je n’ai que des bons souvenirs de Doha. A chaque fois j’y ai gagné, que ce soit le championnat du monde des clubs avec Barcelone, ou le championnat du monde avec l’équipe de France. Il va faire très chaud, ça va être des conditions un petit peu plus difficiles qu’au mois de janvier, mais je suis heureux d’y aller.

Au PSG, vous allez retrouver un club omnisports, comme à Barcelone, c’est important pour vous ?
Ce qui était très intéressant à Barcelone, c’était d’évoluer dans un club multisports, avec le sentiment d’appartenir à quelque chose d’encore plus grand, qui représente toute la ville, toute une région. Ici, c’est pareil, c’est l’ambition qu’a le PSG de créer un grand club, que ce soit en football masculin et féminin, ou en handball, créer une grande entité à laquelle s’identifie toute la ville, ou même toute la région. C’est ça qui m’a aussi motivé, faire partie de cette aventure qui en est presque au début, puisque ça fait trois-quatre ans que le PSG a cette ambition. Je veux faire partie de cette histoire, essayer de remporter un premier titre en Ligue des Champions pour ce club, c’est mon objectif.

« Je suis très heureux de revenir en France »

A Paris, vous allez jouer avec de nombreux joueurs de l’équipe de France...
Ca ne peut être que positif pour l’équipe de France que d’avoir beaucoup de joueurs dans le même club, c’est arrivé à l’époque avec Montpellier. Une grande partie de l’équipe de France va s’entraîner tous les jours ensemble. On va tous parler encore plus le même langage, ça ne peut être que quelque chose de positif.

Et vous allez affronter Montpellier et Aix-en-Provence, vos anciennes équipes...
Ca va être particulier, mais ça va être des matchs comme les autres. J’ai joué contre Montpellier quand j’étais parti à Aix, je vais retrouver Aix, mon deuxième club de cœur français. Je suis très heureux de revenir en France, de jouer un petit peu partout contre des clubs dans lesquels j’avais l’habitude de jouer, que ce soit à Montpellier, à Aix, à Chambéry, à Dunkerque, à Nantes, à Nîmes... Ce sont beaucoup de matchs intéressants.  

Propos recueillis par Jordi DEMORY et Thibaut DUPONCHEL

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant