Nike déçoit avec ses prévisions de commandes

le
0
LES PRÉVISIONS DE COMMANDES DE NIKE INFÉRIEURES AUX ATTENTES
LES PRÉVISIONS DE COMMANDES DE NIKE INFÉRIEURES AUX ATTENTES

(Reuters) - Nike a publié mardi une prévision de commandes inférieures aux attentes des investisseurs, en raison notamment de la faiblesse de ses activités dans le basket et de la concurrence accrue d'Adidas en Amérique du Nord.

Malgré un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriel meilleurs que prévu, l'action du numéro un mondial des équipementiers sportifs a chuté de 4,4% à 52,90 dollars dans les transactions après la clôture à Wall Street. Le titre est le moins performant de l'indice Dow Jones depuis le début de l'année, avec une baisse d'environ 11%.

Nike s'attend à ce que les commandes à honorer de septembre 2016 à janvier 2017, un baromètre de sa demande que l'équipementier américain appelle les "commandes futures", augmentent de 7% à taux de change constants dans le monde entier. Cette prévision, particulièrement suivie par les investisseurs, est la plus basse en cinq trimestres.

Les analystes s'attendaient en moyenne à des commandes futures en hausse de 8%, selon le cabinet Consensus Metrix.

Même si Nike et sa marque Jordan se taillent encore la part du lion sur le marché des chaussures de sport aux Etats-Unis, ses concurrents Adidas et Under Armour ont commencé à entamer cette position dominante.

Under Armour a notamment réussi en 2013 à attirer dans ses filets le meilleur joueur des deux dernières saisons du championnat nord-américain de basket (NBA), Stephen Curry. Adidas mise pour sa part également sur des célébrités extérieures au monde du sport et l'équipementier allemand a prolongé en juin son partenariat avec Kanye West, arraché à Nike en 2013.

Nike a riposté en proposant des versions moins chères de ses baskets estampillées LeBron James et Kevin Durant, une décision qui pèse sur ses marges.

La marge brute s'est ainsi contractée de 2 points à 45,5% au premier trimestre, clos le 31 août, de son exercice fiscal décalé.

Les commandes futures sur le principal marché de Nike, l'Amérique du Nord, ont elles aussi déçu les analystes, avec une progression de 1% bien inférieure aux 5% attendus.

Les stocks ont augmenté de 11% à 4,9 milliards de dollars sur les trois mois au 31 août tandis que le bénéfice net a progressé de 5,9% à 1,25 milliard de dollars (1,11 milliard d'euros), soit 73 cents par action, et le chiffre d'affaires de 7,7% à 9,06 milliards de dollars.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 56 cents par action sur des ventes à 8,87 milliards de dollars.

(Abhijith Ganapavaram à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant