Nigeria-Visite surprise du président sur les terres de Boko Haram

le
0

MAIDUGURI, Nigeria, 15 janvier (Reuters) - Le président Goodluck Jonathan a effectué une visite surprise jeudi dans le nord-est du Nigeria en réponse apparemment à ceux qui l'accusent d'ignorer les victimes des islamistes de Boko Haram. Il s'agissait de la première visite du président dans cet Etat, particulièrement touché par l'avancée des rebelles, depuis la déclaration de l'Etat d'urgence dans le Nord-Est en mai 2013. "Ce que vous faites n'est pas facile", a dit le chef de l'Etat aux militaires dans une caserne de l'armée à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno. "Nous vous remercions en tant que pays. Le terrorisme est un phénomène mondial. Nous travaillons jour et nuit pour essayer de mettre fin à cette folie." Les Etats de Borno, Yobe et Adamawa, situés dans le nord-est du Nigeria, sont les plus affectés par l'insurrection de Boko Haram, lancée il y a cinq ans. Les violences liées aux attaques du mouvement islamiste ont fait plus de 10.000 morts l'an dernier. Pour l'élection présidentielle du 14 février, le président Goodluck Jonathan, un chrétien du Sud, sera opposé à Muhammadu Buhari, un musulman du Nord. Cet ancien dirigeant militaire est réputé pour être très ferme en matière de sécurité. (Lanre Ola; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant