Nigeria : un raid manqué coûte la vie à deux otages européens

le
0
Deux ingénieurs - un Britannique et un Italien - ont été tués jeudi, apparemment par la secte islamiste Boko Haram, alors que l'armée nigériane et les Forces spéciales britanniques tentaient de les libérer.

Un Britannique et un Italien, otages au Nigeria depuis près d'un an, ont été tués jeudi, apparemment par leurs ravisseurs, avant d'avoir pu être secourus lors d'une opération lancée par les forces nigérianes, avec l'appui des Britanniques.

Chris McManus, 28 ans, et Franco Lamolinara, 48 ans, tous deux ingénieurs, avaient été enlevés le 12 mai à Birnin Kebbi (nord-ouest du Nigeria), près de la frontière avec le Niger.

Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a précisé que les ravisseurs étaient membres du groupe islamiste Boko Haram. «Les auteurs de cet acte meurtrier, qui ont tous été arrêtés», feront face à la justice, a-t-il assuré. C'est la première fois que les islamistes de Boko Haram, qui multiplient depuis des mois attaques et attentats sanglants au Nigeria, sont officiellement accusés dans cet enlèvement.

Une opération en plein jour

Une opération a été préparée par les autorités nigérianes, avec le soutien britannique, «pour tenter de sauve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant