Nigeria-Plus de 8.000 détenus morts en détention, selon Amnesty

le , mis à jour à 17:45
0

ABUJA, 3 juin (Reuters) - Plus de 8.000 personnes arrêtées dans le cadre de la lutte contre les islamistes de Boko Haram ont trouvé la mort alors qu'elles étaient détenues par les forces armées nigérianes, dit Amnesty International dans un rapport publié mercredi. "Depuis mars 2011, plus de 7.000 jeunes hommes et jeunes garçons sont morts en détention militaire et, depuis février 2012, plus de 1.200 personnes ont été tuées dans des conditions contraires à la légalité", écrit l'organisation, qui parle de crimes de guerre, voire de crimes contre l'humanité. Aucun représentant de l'armée nigériane n'a pu être contacté. Les exactions des islamistes de Boko Haram, qui ont pris les armes il y a six ans, ont fait plusieurs milliers de morts et un million et demi de déplacés dans le nord-est du Nigeria. Le président Muhammadu Buhari, qui a pris ses fonctions fin mai, a promis de lutter contre les islamistes avec la plus grande fermeté. Il devait se rendre mercredi au Niger et au Tchad, dont les troupes participent à l'offensive contre Boko Haram. (Camillus Eboh, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant