Nigeria - Neuf morts dans des violences dans la région du delta

le
0

PORT HARCOURT, Nigeria, 5 avril (Reuters) - La région du delta du Nigeria a été le théâtre de violences vendredi, avec, d'un côté, des hommes armés qui ont tué neuf personnes et, de l'autre, des militants qui ont fait un gazoduc, des événements qui marque le retour de troubles dans cette zone riche en hydrocarbures après le relatif calme qui a suivi les élections présidentielles. Le vainqueur du scrutin de ce week-end, Muhammadu Buhari, a félicité mercredi son adversaire, le chef de l'Etat sortant Goodluck Jonathan, d'avoir reconnu sa défaite et appelé ses partisans au calme. Fait sans précédent, Goodluck Jonathan avait téléphoné un peu plus tôt à Muhammadu Buhari pour reconnaître sa défaite et il avait diffusé un communiqué demandant ses partisans à accepter le résultat, signe d'un enracinement de la démocratie dans le pays d'Afrique le plus peuplé. ID:nL6N0WY0BZ Dans la soirée de vendredi, dans le village d'Obrikom et celui d'Obor, juste à côté, dans l'Etat de Rivers, des hommes armés ont ouvert le feu à bout portant, a précisé la police. "Des hommes inconnus ont fait irruption dans les communautés d'Obrikom et d'Obor (...) tuant neuf personnes et en blessant deux autres", a noté un porte-parole de la police de l'Etat de Rivers. La maison d'un candidat de l'opposition a été incendie. Rivers, Etat où est concentré l'essentiel des richesses pétrolières et gazières du Nigeria, était vu comme un lieu à risque en matière de violences électorales. Le jour des élections deux personnes ont été tuées, notamment un militaire, mais la tension est ensuite retombée après que Goodluck Jonathan a reconnu sa défaite. Dans l'Etat du Delta, des militants de la minorité ethnique Urhobo ont fait sauter un gazoduc vendredi pour attirer l'attention qu'ils ont été exclus des juteux contrat pétroliers. (Emmanuel Okolie, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant