Nigeria-Libération de 21 lycéennes enlevées par Boko Haram

le , mis à jour à 15:21
0
 (Actualisé avec contexte) 
    ABUJA, 13 octobre (Reuters) - Vingt et une des quelque 200 
lycéennes enlevées il y a deux ans et demi par les islamistes de 
Boko Haram à Chibok, dans le nord du Nigeria, ont été libérées, 
a confirmé jeudi la présidence nigériane. 
    "La libération des jeunes filles (...) est le résultat de 
négociations entre le gouvernement et Boko Haram sous l'égide de 
la Croix-Rouge internationale et du gouvernement suisse", 
déclare la présidence dans un communiqué.  
    "Les négociations se poursuivent", précise-t-elle, ajoutant 
que les adolescentes sont pour le moment sous la protection des 
services de sécurité et qu'elles seront ensuite reçues par le 
vice-président Yemi Obinsajo. Le chef de l'Etat Muhammadu Buhari 
est attendu ce jeudi en Allemagne.  
    Les islamistes de Boko Haram ont enlevé 276 lycéennes le 14 
avril 2014 à Chibok. Cinquante-sept ont pu s'échapper par la 
suite mais on était sans nouvelle des autres jusqu'à la 
diffusion, deux ans jour pour jour après l'enlèvement, d'une 
vidéo montrant une quinzaine d'entre elles. 
    L'une des jeunes filles a été retrouvée en mai dans la forêt 
de Sambisa, près de la frontière camerounaise, et le président a 
alors promis de tout faire pour obtenir la libération des 
autres, dont l'enlèvement a suscité l'indignation dans le monde 
entier.     
 
 (Felix Onuah; Danielle Rouquié et Jean-Philippe Lefief pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant