Nigeria : les militaires regagnent du terrain face à Boko Haram

le
0
Nigeria : les militaires regagnent du terrain face à Boko Haram
Nigeria : les militaires regagnent du terrain face à Boko Haram

Le Nigeria a annoncé samedi avoir repris Baga, ville stratégique dans l'Etat de Borno (nord-est), sur les rives du lac Tchad, victime en janvier d'un massacre sanglant de Boko Haram. «Les troupes ont récupéré Baga cet après-midi après une bataille féroce avec les terroristes. Lourdes pertes. Ratissage en cours. Détails ultérieurement», a écrit l'armée samedi sur son compte Twitter, @defenceinfoNG.

FLASH: Troops have this afternoon captured #BAGA after fierce battle with terrorists. Heavy Casualties. Mopping up ongoing. Details later-- DEFENCE HQ NIGERIA (@DefenceInfoNG) 21 Février 2015

Le porte-parole du ministère nigérian de la Défense, Chris Olukolade, a précisé dans un communiqué qu'«un grand nombre de terroristes se sont noyés dans le lac Tchad» en tentant de fuir les bombardements aériens. L'assaut aurait débuté dès vendredi. «Beaucoup de terroristes sont morts et un nombre inconnu mais conséquent se sont enfuis, blessés à des degrés divers», a ajouté Chris Olukolade, selon lequel les militaires ont dû neutraliser quelque 1 500 mines lors de leur progression vers Baga. Cette annonce, qui n'a pu être  confirmée de source indépendante, intervient moins d'une semaine après l'annonce par le Nigeria de la reprise de Monguno (60 km de Baga), ville-garnison qui était contrôlée depuis le 25 janvier par Boko Haram. 

Les islamistes s'étaient emparés le 3 janvier de Baga et d'une douzaine de villages alentour. Dans les jours qui avaient suivi, des centaines de civils, voire plus, avaient été massacrés, des maisons incendiées et plusieurs centaines de femmes et d'enfants enlevés. Cette attaque a été «la plus grande et la plus destructrice jamais perpétrée par Boko Haram» selon Amnesty International

Fabius affirme «la solidarité» de Paris . Le ministre français des Affaires étrangères effectuait une tournée de deux jours au Tchad, au Cameroun et au Niger - voisins francophones du Nigeria ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant