Nigeria-Les 300 personnes sauvées pas de Chibok-colonel

le
0

(Actualisé avec précisions; les personnes libérées ne sont pas les lycéennes de Chibok, selon un porte-parole de l'armée) DAKAR, 28 avril (Reuters) - L'armée nigériane a annoncé mardi sauvé près de 300 femmes et filles lors d'une opération militaire visant à reprendre la forêt de Sambisa aux forces de Boko Haram. Mais les quelque 200 lycéennes enlevées en avril 2014 dans le dortoir de leur établissement près de Chibok, un village du nord du Nigeria, ne figurent pas parmi les personnes sauvées, a déclaré le colonel Sani Usman, un porte-parole de l'armée dans un message envoyé à Reuters. "Cet après-midi, nos troupes ont sauvé 200 filles et 93 femmes dans la forêt de Sambisa. Nous ne pouvons confirmer si les filles de Chibok sont dans ce groupe", avait auparavant indiqué l'armée qui dit avoir détruit trois camps gérés par les islamistes. Les filles et les femmes sauvées seront examinées mercredi pour déterminer si elles ont été enlevées ou mariées avec des hommes de Boko Haram, a-t-on appris auprès des services de renseignements. Certaines des filles sont blessées et certains membres de Boko Haram ont été tués, a-t-on ajouté sans autre précision. (Bate Felix, Ardo Abdallah et Lanre Ola; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant