Nigeria: le chef de Boko Haram gravement blessé dans un raid aérien selon l'armée

le
0
Nigeria: le chef de Boko Haram gravement blessé dans un raid aérien selon l'armée
Nigeria: le chef de Boko Haram gravement blessé dans un raid aérien selon l'armée

L’armée nigériane a annoncé ce mardi que le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a été gravement blessé dans une frappe aérienne. Ce raid mené vendredi au-dessus de la forêt de Sambisa, dans le nord du pays, a également provoqué la mort de trois commandants du groupe djihadiste – Abubakar Mubi, Malam Nuhu et Malam Hamman – selon le communiqué de Sani Usman, porte-parole de l’armée. 

 

Dans un tweet, l'armée nigériane a même été jusqu'à annoncer qu'Abubakar Shekau a été «mortellement blessé» avant de faire machine arrière : «J'ai dit blessé, s'il y a d'autres développements, je vous le ferai savoir»,a précisé Sani Usman.

 

BREAKING NEWS: NIGERIAN AIR FORCE RAID KILLS BOKO HARAM TERRORISTS  COMMANDERS... “ABUBAKAR SHEKAU” FATALLY WOUNDED!

— Nigerian Army (@HQNigerianArmy) 23 août 2016

 

 

 

Ce n’est pas la première fois que le Nigeria affirme avoir touché le leader de Boko Haram. En septembre 2014, l’armée avait même confirmé sa mort à la suite de combats au sol dans le nord-est du pays. A chaque fois, Abubakar Shekau est réapparu ensuite dans des vidéos diffusées par son groupe. En mars dernier, il avait semblé affaibli dans une nouvelle séquence, affirmant que, pour lui, «la fin (était) venue».

 

Abubakar Shekau, leader contesté

 

L’annonce de ce mardi intervient alors que le secrétaire d'État américain John Kerry se trouve dans la région pour évoquer la lutte contre Boko Haram, dont la rébellion a fait plus de 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

 

En mars 2015, le groupe terroriste a fait allégeance à l’Etat islamique. Début août, Daech a désigné un nouveau chef – Abu Mosan al Baragouin, ancien porte-parole de Boko Haram – à la place d’Abubakar Shekau. Une semaine plus tard, celui-ci a démenti ce changement de leadership dans une vidéo, assurant faire «une responsabilité personnelle» du combat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant