Nigeria-L'attentat à la mosquée de Kano a fait 100 morts, 135 blessés

le
0

KANO, Nigeria, 29 novembre (Reuters) - Cent personnes ont péri et 135 autres ont été blessées vendredi dans l'attaque de la mosquée centrale de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, a déclaré samedi le gouverneur de l'Etat de Kano, Rabiu Musa Kwankaso, après s'être rendu dans l'un des hôpitaux où les victimes ont été admises. Trois bombes ont explosé devant l'édifice, alors que la foule se rassemblait dans la cour du bâtiment pour les prières de l'après-midi. Des hommes armés ont ensuite ouvert le feu sur les fidèles, selon des témoins. L'attentat n'a pas été revendiqué mais porte la marque de Boko Haram. La mosquée centrale jouxte le palais de l'émir de Kano, Lamido Sanusi, ancien gouverneur de la Banque centrale et deuxième plus haute autorité islamique du pays, qui ne s'y trouvait pas au moment des faits. Le président nigérian Goodluck Jonathan a promis de tout faire pour que les coupables soient retrouvés et jugés. L'insurrection menée par Boko Haram a contraint plus d'un million de personnes à fuir, a annoncé la Croix-Rouge vendredi. En septembre, l'estimation était de 700.000. Le président Jonathan a demandé au parlement de voter une prolongation de l'état d'urgence dans le nord-est du pays. (Nnekule Ikemfuna, Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant