Nigeria-L'armée dit avoir libéré 5.000 otages de Boko Haram

le
0
    LAGOS, 26 juin (Reuters) - L'armée nigériane a annoncé 
dimanche avoir libéré lors d'une opération menée ce week-end 
dans le nord-est du pays plus de 5.000 personnes qui étaient aux 
mains de l'organisation djihadiste Boko Haram. 
    Au cours des douze derniers mois, l'armée nigériane, aidée 
parfois par des troupes de pays voisins, a reconquis la majeure 
partie du territoire qu'elle avait perdu face à Boko Haram, en 
lutte depuis sept ans pour créer un émirat islamiste dans le 
nord-est du Nigeria. 
    L'armée a lancé des opérations dimanche dans 15 localités, 
lors desquelles elle a "tué six terroristes de Boko Haram et en 
a blessé plusieurs autres". 
    "L'armée a également libéré plus de 5.000 personnes retenues 
en otages par les terroristes de Boko Haram", ajoute-t-elle dans 
un communiqué. 
    Plus de 15.000 personnes ont péri et deux millions 
d'habitants ont été déplacés par les combats dans le nord-est du 
Nigeria ainsi qu'au Tchad, au Niger et au Cameroun, depuis le 
début de l'insurrection de Boko Haram. Si Boko Haram, qui a fait 
allégeance l'an dernier au groupe djihadiste Etat islamique 
(EI), a cédé beaucoup de terrain depuis un an, il conserve la 
capacité de commettre régulièrement des attentats suicide, le 
plus souvent dans des endroits très fréquentés comme des marchés 
ou des lieux de culte. 
 
 (Alexis Akwagyiram; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant