Nigeria-L'armée dit avoir libéré 178 prisonniers de Boko Haram

le
0

ABUJA, 3 août (Reuters) - L'armée nigériane a annoncé dimanche soir avoir libéré 178 personnes qui étaient détenues par Boko Haram, dans l'Etat de Borno, coeur de l'insurrection islamiste. Sur ce total, il y a 101 enfants et 67 femmes, a indiqué le colonel Tukur Gusau, un porte-parole de l'armée. Un commandant de Boko Haram a également été capturé et plusieurs camps djihadistes ont été démantelés autour de la ville de Bama, à environ 70 km au sud-est de Maiduguri, la capitale du Borno, a précisé le porte-parole. Par ailleurs, l'armée de l'air nigérianne a indiqué avoir aidé les troupes au sol à repousser une attaque de Boko Haram autour du village de Bitta en lisière sud de la forêt de Sambisa, un des fiefs de Boko Haram. Bitta est situé à l'ouest de Gwoza, localité proche de la frontière camerounaise dont on pense qu'elle a été le siège de la secte jusqu'à la grande offensive lancée cette année par les forces nigériannes, nigériennes et tchadiennes. Le président nigérian Muhammadu Buhari a promis de vaincre Boko Haram. Une force multinationale de 8.700 hommes est en cours de constitution entre le Nigeria, le Cameroun, le Niger, le Tchad et le Bénin. Son entrée en fonction, le 31 juillet, a été retardée pour manque de financement et de volonté politique. (Felix Onuah; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant