Nigeria : deux grandes villes du Nord-Est sous le feu de Boko Haram

le
1
Nigeria : deux grandes villes du Nord-Est sous le feu de Boko Haram
Nigeria : deux grandes villes du Nord-Est sous le feu de Boko Haram

Les semaines se suivent et se ressemblent au Nigeria par leur lot d'attentats et de victimes. Au moins cinq personnes sont mortes lundi dans un double attentat-suicide mené par deux femmes à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, dans le nord-est du pays, au moment où le groupe islamiste Boko Haram lançait un assaut sur Damaturu, une autre capitale de cette région. L'attaque  a eu lieu dans le Monday Market, un marché très fréquenté du centre de Maiduguri, fief historique du groupe, déjà pris pour cible par deux femmes kamikazes la semaine dernière. Quelque 45 personnes avaient alors trouvé la mort.

«Une femme âgée d'une quarantaine d'années s'est approchée des stands de marchands de poulets (...) mais les miliciens postés non loin ont voulu vérifier les bagages qu'elle transportait», a déclaré Ahmad Sanusi, un témoin. Elle a refusé  alors que des gens ssur les lieux et c'est là qu'elle a déclenché un explosif», a-t-il ajouté dans un récit qui concorde avec celui d'autres témoins. «Après la première explosion, une seconde (bombe) a explosé», a précisé Goni Abba, un autre témoin, détruisant les immeubles autour et tuant plusieurs personnes, selon lui.

Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, fief historique de Boko Haram, a longtemps été le théâtre d'attaques et d'affrontement quasi-quotidiens entre les islamistes et les forces de l'ordre pendant un temps. Quand Boko Haram s'est ensuite concentré dans des régions plus reculées du Nord-Est, les civils fuyant les combats ont afflué de plus en plus nombreux pour se réfugier dans la ville.

«C'est le chaos dans toute la ville de Damaturu»

A Damaturu, capitale de l'Etat voisin de Yobe, des détonations ont réveillé tout un quartier vers 4h45, selon un habitant. «Les hommes armés sont venus en grand nombre. Ils ont incendié les locaux de la police et se dirigent maintenant vers les quartiers résidentiels», a-t-il déclaré en début de matinée. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le lundi 1 déc 2014 à 17:39

    Il doit bien rester un peu d'agent orange pour épandage sur la région?