Nigeria : attentat-suicide contre une mosquée, au moins 22 morts

le
0
Nigeria : attentat-suicide contre une mosquée, au moins 22 morts
Nigeria : attentat-suicide contre une mosquée, au moins 22 morts

Nouvel attentat meurtrier au Nigeria. Une explosion a fait au moins 22 morts ce mercredi dans un mosquée de Maiduguri, au nord-est du pays. L'attaque a eu lieu durant la prière du matin, vers 5h30. 

Une autre source parmi les secouristes a toutefois donné des détails sur les circonstances de l'attaque. «Ce matin, deux femmes déguisées en homme sont arrivées à la mosquée juste avant les fidèles: l'une d'elles est entrée et s'est mêlée à la foule et quand les fidèles se sont levés pour les prières, elle a déclenché ses explosifs, tuant plusieurs personnes». «Alors que les fidèles tentaient de fuir, la deuxième femme qui attendait à l'extérieur de la mosquée s'est précipitée au milieu d'eux et a actionné ses explosifs», a poursuivi la même source, selon laquelle «les secours travaillent encore et pour le moment le bilan est de 22 morts et 35 blessés». Cette source, qui a requis l'anonymat en l'absence d'autorisation pour parler aux médias, a précisé que les kamikazes avaient été identifiées comme des femmes par les rescapés et des preuves retrouvées par les secouristes.

Le porte-parole de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat de Borno, Abdullahi Omar, a confirmé l'attaque, sans donner de détails, tandis qu'une autre source de l'organisation a précisé que «pour le moment 22 morts sont confirmées ainsi que 35 blessés». Ce lieu de culte avait déjà été le théâtre d'un attentat le 15 octobre dernier qui avait fait 30 morts et 32 blessés.

Cet attentat de mercredi n'a pas encore été revendiqué. Mais Maiduguri, ville nigériane proche de la frontière camerounaise, est le théâtre quotidien d'attentats du groupe djihadiste Boko Haram, qui a fait allégeance aux terroristes de l'Etat islamique. Boko Haram utilise régulièrement des femmes ou des fillettes comme bombes humaines. Les experts s'accordent à dire que des membres du groupe terroristes gardent les détonateurs et déclenchent les bombes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant