Nigeria : 71 morts dans un attentat près d'Abuja

le
0
Nigeria : 71 morts dans un attentat près d'Abuja
Nigeria : 71 morts dans un attentat près d'Abuja

Depuis mercredi, une vague d'attentats plonge un peu plus le Nigeria dans le chaos, faisant au moins 200 morts. Lundi matin, une forte explosion s'est produite à l'heure de pointe à Nyanya Motor Park, une gare routière à la sortie de la capitale, Abuja, tuant 71 passagers et en blessant 124 autres, selon la police.

La gare routière de Nyanya se situe à quelque 5 km au sud de la capitale fédérale et était utilisée par de nombreux passagers se rendant au travail lorsque les explosions se sont produites à 6h45 du matin (7h45, heure de Paris). «Nous avons pu transporter certains des morts à la morgue et des blessés ont été emmenés à l'hôpital», a déclaré Charles Otegbade, chef des secours à l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA).

Boko Haram soupçonné

Les explosions, dont l'une provoquée par un véhicule à l'intérieur de la gare, ont détruit une trentaine d'autres véhicules, des autobus pour la plupart. Un journaliste de l'AFP sur place a constaté les traces d'une violente déflagration qui a laissé un trou de 1,2 m de profondeur dans le sol et projeté des effets personnels et des lambeaux de chair. Des échoppes ont été détruites ou endommagées et un épais nuage de fumée noire s'élevait de la gare.

Les soupçons se portent sur les islamistes de Boko Haram, qui n'ont pas revendiqué l'attentat. Abuja a déjà été la cible d'attaques du groupe extrémiste qui réclame la création d'un Etat islamique dans le nord à majorité musulmane du pays le plus peuple d'Afrique.

Au moins 60 morts dimanche

Dimanche, au moins 60 personnes ont été tuées par des hommes armés dans des attaques ayant visé plusieurs villages du nord-est du Nigeria. Selon un reponsable local, Baba Shehu Gulumba, qui accuse le groupe islamiste Boko Haram, les assaillants ont lancé «des engins explosifs improvisés dans les maisons pour les incendier». «Après, ils ont tiré dans tous les sens sur les habitants qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant