Niger : trois églises incendiées à Niamey par les manifestants anti "Charlie"

le
1
Des manifestations anti Charlie Hebdo éclatent au Niger.
Des manifestations anti Charlie Hebdo éclatent au Niger.

Charlie Hebdo continue de susciter l'indignation au Niger. Une manifestation contre l'hebdomadaire satirique qui a débuté samedi près de la grande mosquée de Niamey a dégénéré. La police a utilisé du gaz lacrymogène tandis que des pierres étaient lancées sur les forces de l'ordre, a d'abord constaté un journaliste de l'AFP. Une centaine de policiers anti-émeute, munis de casques et de boucliers, protégeaient à 12 h 45 locales (11 h 45 GMT) la cathédrale de Niamey, essuyant des jets de pierres de protestataires, a constaté le journaliste de l'AFP, qui a d'abord vu deux, puis une troisième église incendiée. Des jeunes munis de gourdins, de barres de fer ou de pioches déambulent par ailleurs dans plusieurs quartiers de la capitale, selon ce correspondant. Vendredi déjà, des rassemblements avaient fait quatre morts au Niger. Au moins un millier de jeunes s'étaient d'abord réunis devant la mosquée malgré l'interdiction des autorités pour protester contre la publication de la caricature de Mahomet en une de l'hebdomadaire satirique français. La mosquée avait été encerclée par quelques dizaines de policiers antiémeute munis de casques et de boucliers, qui ont tenté de disperser les manifestants à coup de gaz lacrymogène. Des cris tels que "À bas la France", "À bas les tricolores français" ou encore "À bas Charlie Hebdo" étaient scandés par les protestataires, dont certains hurlaient également "Allah Akbar" (Dieu est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le samedi 17 jan 2015 à 17:03

    Une religion quel quelle soit est faite pour élever la raison et la conscience des humains pas pour les soumettre par des interdits fait par et pour des: Imams ,muftis et ayatollahs.qui veulent conserver leur emprise sur la société.