Niger-Plus de 160 personnes arrêtées pour liens avec Boko Haram

le
0

NIAMEY, 16 février (Reuters) - Plus de 160 personnes soupçonnées de liens avec le groupe djihadiste nigérian Boko Haram ont été arrêtées au Niger et sont interrogées par la police antiterroriste, a déclaré lundi soir un porte-parole des forces de l'ordre. Parmi ces personnes appréhendées depuis le 6 février figure un haut responsable de la secte islamiste du nom de Kaka Bounou, suspecté d'avoir joué un rôle dans une vague d'attaques récentes contre la ville de Diffa, à la frontière entre Niger et Nigeria, a déclaré le capitaine Adili Toro à la télévision. Les membres de Boko Haram ont tué et enlevé des milliers de civils depuis le lancement de leur insurrection il y a cinq ans dans le nord-est du Nigeria. Ces dernières semaines, ils ont multiplié les attaques contre les pays voisins, Niger, Cameroun et Tchad. Au Nigeria, l'armée a annoncé lundi avoir repris deux villes du Nord-Est, Mungono et Marte. Dans le nord du Cameroun, Boko Haram a attaqué un camp militaire près de Waza, tuant cinq soldats. (Abdoulaye Massalaki; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant