Niger : les deux otages tués au cours d'une opération militaire

le
0
Selon l'état-major, les deux jeunes Français enlevés vendredi à Niamey ont probablement été exécutés par leurs ravisseurs au cours d'une opération menée par la garde nationale nigérienne et coordonnée par des militaires français à la frontière du Mali.

Les circonstances de la mort, samedi, des deux Français enlevés la veille à Niamey restent floues. Selon le ministre de la Défense Alain Juppé, qui se rendra lundi à Niamey,les deux hommes ont trouvé la mort au cours d'une opération menée par la garde nationale nigérienne et coordonnée par des militaires français à la frontière du Mali. «Tout laisse à penser qu'ils ont été exécutés par leurs ravisseurs», a déclaré ce dimanche le porte-parole de l'état-major des armées françaises, pour qui la piste d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) est «probable». «Les ravisseurs ont été tués, mais les corps des otages ont quant à eux été retrouvés dans un endroit un peu éloigné du lieu des combats, ce qui signifie qu'ils ont été exécutés peu avant», a ainsi déclaré un haut responsable nigérien.

Dans un communiqué diffusé par ses services, Alain Juppé retrace le fil des évènements, indiquant que les deux Français ont été enlevés vendredi soir ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant