Niger : l'armée française détruit un convoi d'Al-Qaïda au Maghreb islamique

le
1
Niger : l'armée française détruit un convoi d'Al-Qaïda au Maghreb islamique
Niger : l'armée française détruit un convoi d'Al-Qaïda au Maghreb islamique

«En coopération avec les autorités nigériennes, les forces armées françaises ont de nouveau intercepté et détruit la nuit dernière au nord du Niger un convoi de véhicules armés d'Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamiste, Ndrl) qui transportait des armes de la Libye vers le Mali», indique vendredi l'Elysée dans un communiqué. «Une importante quantité d'armes» a été saisie. Et une «partie des convoyeurs été capturée», poursuit la présidence.

Plusieurs militaires de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) ont été tués ces deux dernières semaines par des attaques terroristes. Un soldat sénégalais est mort mardi au camp de Kidal (dans le Nord-Mali). Neuf soldats nigériens avaient trouvé la mort le 3 octobre dans la région de Gao (au sud de Kidal). 

Face à ces «tentatives de déstabilisation», François Hollande «réaffirme la détermination de la France à assumer toutes ses responsabilités dans la lutte contre les groupes armés terroristes qui menacent la paix et la sécurité, en Afrique comme au Moyen-Orient». Qui plus est, en août, le groupe jihadiste Ansar Dine avait menacé la France et de ses alliés.

Les soldats français sont déjà intervenus au Niger

Aussi a-t-il demandé aux forces françaises de l'opération Barkhane, «déployées pour appuyer les forces de sécurité des Etats du Sahel et la mission des Nations Unies au Mali, de poursuivre la traque des groupes armés terroristes responsables de ces attaques». En août,

l'opération Barkhane a pris le relais de l'opération Serval mais contrairement à elle, elle s'étend sur l'ensemble de la zone sahélo-saharienne, au-delà des seules frontières du Mali.

Fin septembre, les mêmes forces françaises avaient déjà mené deux opérations au Niger et dans le nord du Mali, lors desquelles un proche et des partisans présumés du chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar avaient été arrêtés.

Jeudi, le porte-parole de l'état-major des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le vendredi 10 oct 2014 à 18:47

    Vive notre héroïque Grand Timonier bubonique ! Vive le président de la Hollandie populaire socialiste et démocratique ! Honneur à notre chef suprême des Armées victorieuses ! Mort à l'impie ennemi du progrès éternel et du bien vivre-ensemble ! Que mille fleurs refleurissent dans le désert obscur ! Qu'un sang impur abreuve nos (micro) sillons !