Nigel Atangana : "Je ne saurais même pas dire comment sont les Anglaises"

le
0
Nigel Atangana : "Je ne saurais même pas dire comment sont les Anglaises"
Nigel Atangana : "Je ne saurais même pas dire comment sont les Anglaises"

CFA 2, contrat amateur en Espagne, sixième division anglaise... Nigel Atangana a galéré avant de choper son premier contrat professionnel avec Portsmouth. À 25 ans, le milieu de terrain défensif originaire de Caen se fait plaisir en League Two. Et compte bien aller plus haut.

Commençons par tes jeunes années. T'as débuté en formation à Caen, pourquoi tu n'y es pas resté ? Je devais y continuer à la base, mais je me suis un peu fait rouler. En 19 nationaux, un recruteur anglais vient me voir. C'était un ami de notre coach adjoint et je lui avais visiblement tapé dans l'œil. Le mec se pointe et me dit que j'ai le potentiel pour jouer en Angleterre. Quand t'es en centre de formation en France, c'est un peu un rêve d'aller en Angleterre. Après réflexion, je casse donc mon contrat avec mon club formateur et je décide de suivre ce gars. Mais ça s'est très mal passé, je n'ai signé nulle part.
Tu n'avais pas le niveau ? Non, c'est à cause de l'agent ! Je fais des tests dans quelques clubs et à un moment, il me sort que West Bromwich est chaud pour me recruter. West Bromwich quoi, qui montait en Premier League ! Je donne mon accord, je suis censé reprendre avec eux et plus rien. Du jour au lendemain, plus aucune nouvelle de l'agent, pas un coup de fil. Je suis rentré en France au bout d'un mois et demi, la queue entre les pattes. J'ai appris plus tard que l'agent demandait en fait trop d'argent.
Du coup, tu signes à Avranches et tu commences à bourlinguer en CFA 2. Oui, j'ai signé plusieurs contrats fédéraux avec différents clubs. Mais j'ai rien lâché, j'étais toujours à fond avec l'espoir d'une carrière professionnelle. Je touchais un peu plus que le Smic donc je pouvais vivre du football.
Après, tu as atterri en Espagne. Ouais, à Girona. Je m'entraînais avec l'équipe pro, mais je jouais avec la réserve, en amateur. En fait, j'ai jamais vraiment eu ma chance dans ce club. Car en Espagne, les contrats sont différents : moi, je n'avais qu'une simple licence qui me permettait de jouer uniquement avec la réserve. Si tu veux pouvoir jouer en équipe première, il faut que tu signes un contrat réserve / professionnel. Et ce contrat, je ne l'avais pas. On devait me le proposer pendant le mercato hivernal, mais le coach s'est fait virer et j'en n'ai plus entendu parler. J'ai refusé de signer une nouvelle licence. Donc retour en France et un nouveau contrat fédéral en CFA 2 pendant un an.
Vient enfin l'Angleterre. Tu as eu une opportunité où c'était…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant