NiCox plie en Bourse après une coupe d'effectifs au siège

le
0
Après avoir fermé ses bureaux américains début août, la biotech va diviser par deux le nombre de ses salariés à Sophia-Antipolis, supprimant ainsi une trentaine de postes. Le titre enregistre la plus forte baisse de la Bourse de Paris ce mercredi.

NiCox s'enlise dans les difficultés, après le rejet en juillet dernier de son médicament phare, le naproxcinod, par les autorités de santé américaines. Cet échec, qui avait déjà motivé la fermeture des bureaux américains en août, entraîne aujourd'hui l'annonce d'une coupe des effectifs au siège du groupe. Une trentaine de postes devrait ainsi être supprimée à Sophia-Antipolis, où se concentre la moitié de l'effectif total de la société, qui s'élève à 124 salariés. La répartition par services n'est pas précisée. Mais les équipes commerciales pourraient être les premières visées. Selon une porte-parole de NiCox contactée par l'Agence France Presse, la biotech entendrait lever le pied sur ses efforts de commercialisation.

«Suite à la lettre de réponse reçue de la FDA en juillet pour le naproxcinod, nous continuons à prendre un certain nombre de mesures pour contenir nos coûts et pour cibler nos activités avec soin, explique Michele Garufi, le PDG de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant