NicOx ne rachètera pas le solde d'Altacor, l'action baisse

le
0

PARIS (Reuters) - L'action NicOx dégringole vendredi à la Bourse de Paris après sa décision de ne pas exercer l'option d'achat qui lui aurait permis de prendre 100% d'Altacor, une société britannique d'ophtalmologie dont la biotech française a pris près de 12% en mars.

A 10h38, l'action perdait 7,78% à 2,822 euros, troisième plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small (-1,06%). A la clôture jeudi, le titre avait triplé de valeur depuis le début de l'année, après un plongeon d'environ 54% en 2011.

"Le conseil d'administration de NicOx a considéré qu'à ce stade, il n'était pas dans l'intérêt de NicOx et de ses actionnaires d'acquérir les 88,2% du capital d'Altacor restants", a annoncé le groupe dans un communiqué.

"NicOx conservera sa participation au capital d'Altacor à hauteur de 11,8% et Gavin Spencer, Executive Vice President Corporate Development de NicOx, restera membre du conseil d'administration d'Altacor", a-t-il ajouté.

Un porte-parole de NicOx n'a pas été en mesure préciser les motifs de cette décision.

NicOx avait flambé en Bourse le 21 mars après avoir annoncé la signature d'un accord pour acquérir 11,8% du capital d'Altacor moyennant deux millions de livres sterling (2,4 millions d'euros).

Le groupe bénéficiait d'une option d'achat lui permettant d'acquérir le solde des actions Altacor pour un montant de neuf millions de livres (10,8 millions d'euros) rémunéré, au choix de NicOx, en numéraire, en actions NicOx ou en une combinaison de numéraire et d'actions.

L'option était exerçable jusqu'au 31 mai. Il s'agissait de la première réalisation concrète de la nouvelle stratégie de NicOx pour se recentrer sur l'ophtalmologie après l'échec de son anti-inflammatoire Naproxcinod.

"En parallèle, nous nous consacrons à la poursuite de nos négociations en vue de prendre en licence ou d'acquérir des sociétés et des produits nous permettant d'établir une présence commerciale dans les principaux marchés européens et aux Etats-Unis", a poursuivi Michele Garufi, PDG de NicOx, cité dans le communiqué.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant