NicOx : la Bourse salue l'accord avec Ferrer

le
0
La biotech niçoise accorde au groupe de pharmaco-chimie une option de licence sur son antiarthritique Naproxcinod. Les paiements pourraient atteindre 7 millions d'euros. A Paris, NicOx s'envole de 10%.

Le Naproxcinod n'est pas mort. C'est ce que semblent se dire les investisseurs ce vendredi, alors que la société de biotechnologie française NicOx, et l'espagnol Grupo Ferrer annoncent la signature d'une option de licence sur la molécule phare de NicOx. Ce produit, un traitement contre l'arthrose du genou et de la hanche, a été développé par NicOx pendant 15 ans, et pourrait être co-commercialisé par l'espagnol en Allemagne et en Espagne. Sur ces marchés, la biotech reste donc libre de conclure des accords avec d'autres partenaires. Grupo Ferrer pourrait également vendre le produit, de façon exclusive cette fois, en Grèce et au Portugal.

Ce type de partenariat entre laboratoires et biotech est assez fréquent, alors que ces dernières, nouveau vivier de la recherche-développement pharmaceutique, n'ont pas la plupart du temps les compétences commerciales pour vendre leur produit. Toujours est-il que l'accord entre les deux groupes n'est qu'une option de licence, dont l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant