Nicolas Sarkozy veut prendre son temps

le
0
Le président-candidat entend profiter de la campagne pour aller vers les Français.

Nicolas Sarkozy a enfin compris ce que prendre son temps veut dire. Il le sait, cette campagne éclair, il doit la faire au ralenti. Fini le président homme d'action, que les Français connaissent déjà par cœur. Il faut en soixante jours renouer un «lien affectif» avec la population, selon un proche. Arrivé sur le site de l'usine Alstom à Aytré (Charente-Maritime), le président a d'abord pris tout son temps pour répondre, sans éluder, aux questions des journalistes venus en force - plus de cent journalistes et techniciens accompagnaient hier le «Sarkotour». Il répond sans hausser le ton sur les polémiques du jour, Arcelor ou Veolia. Puis il avance sans presser le pas dans les travées de cette usine qu'il connaît bien - c'est sa quatrième visite depuis 2004. Dans ce haut lieu de la geste sarkozienne, il rappelle ce qu'il a fait pour sauver l'entreprise quand il était ministre des Finances. «Huit ans après, je demande à chacun de juger sur les faits. Alstom qu'on d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant