Nicolas Sarkozy traite un journaliste de "couillon"

le
3

SUIPPES, Marne (Reuters) - Nicolas Sarkozy, qui a ironisé jeudi sur la fébrilité présumée de François Hollande, son principal adversaire, s'en est pris à un journaliste qu'il a traité de "couillon" dans un échange mi-amusé mi-irrité sur les heurts survenus lors de la manifestation de salariés d'ArcelorMittal à Paris.

En déplacement dans la Marne, le président-candidat bavardait avec des journalistes sur la campagne, et notamment le candidat socialiste, lorsqu'un jeune journaliste l'a interpellé sur les échauffourées entre des salariés d'ArcelorMittal et les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène, lors d'une manifestation près de son QG de campagne.

"Mais les gaz lacrymogènes, vous vous en seriez bien passé, non? L'image est quand même assez...non?", lui a demandé le jeune homme.

Réponse de Nicolas Sarkozy, énervé: "Qu'est-ce que vous voulez que j'ai à foutre de ce que vous me dites ? Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise?"

"Eh couillon, va!", lui alors lancé le chef de l'Etat en souriant, avant d'ajouter "Pardon!, toujours rieur, devant la mine interloquée de certains journalistes, une main sur l'épaule du jeune homme. "Mais parce qu'il est sympa, il est jeune", a-t-il conclu.

Plus tôt dans la journée, Nicolas Sarkozy avait déclaré, sans le citer, à propos de François Hollande : "Dites-moi, j'ai l'impression qu'il y a des candidats qui s'énervent".

"Il n'y a pas besoin de s'énerver, de se tendre, de vouloir être méchant et agressif", a-t-il ajouté, en allusion au meeting du candidat socialiste mercredi soir à Marseille.

Sophie Louet et Emmanuel Jarry à Suippes, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le jeudi 15 mar 2012 à 20:52

    En plus un journaliste ? alors là, c'était vraiment pas une insulte, c'était comme si il avait dit "lagarto" !

  • chatnour le jeudi 15 mar 2012 à 20:49

    Y a vraiment pas dr quoi faire le buzz ! "Couillon", "con", dans le midi c'est pas des insultes : "tu te traites de con, à peine qu'on se traite" (Claude Nougaro)

  • dereynal le jeudi 15 mar 2012 à 20:06

    affaire d'Etat!