Nicolas Sarkozy tenté d'accélérer son entrée en campagne

le
0
Le président compte sur le mois de février pour inverser la tendance.

Et maintenant, que faire? Si Nicolas Sarkozy a bien en tête la campagne qu'il veut mener, il lui reste à trouver un rythme pour les trois ou quatre semaines qui le séparent encore d'une déclaration de candidature. Comment clore une fois pour toutes cette «drôle de guerre» à droite où les fantassins sont en campagne, mais pas le général en chef? Pour le moment, l'agenda du président est très ouvert, les déplacements prévus sont à peine esquissés. Rien dans l'agenda n'est encore arbitré», avoue un proche du chef de l'État. Une façon de reconnaître que «tout est possible», ajoute-t-il.

Une chose est sûre, le président est conscient de la nécessité d'accélérer le tempo. Le chef de l'État a créé la surprise lundi, en décalant de quelques heures ses v½ux à la presse pour recevoir l'ensemble des parlementaires de la majorité à l'Élysée. Il a aussi reporté à plus tard un voyage éclair aux Émirats arabes unis. La décision de réunir tous les par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant