Nicolas Sarkozy sur TF1 : ce que lui répondent les magistrats

le
9
Nicolas Sarkozy sur TF1 : ce que lui répondent les magistrats
Nicolas Sarkozy sur TF1 : ce que lui répondent les magistrats

Entre Nicolas Sarkozy et les magistrats, les tensions ne datent pas d'hier. Et ce n'est pas hier que leur histoire s'est apaisée... Alors que l'ancien président, mis en examen pour «corruption active» a dénoncé mercredi soir sur TF1 et Europe 1 une «instrumentalisation politique» de la justice, ce jeudi, la présidente du tribunal de grande instance de Paris est sortie de sa réserve pour rappeler publiquement que les juges étaient indépendants.

«L'indépendance juridictionnelle des juges est une condition essentielle de la démocratie», écrit Chantal Arens dans un bref communiqué envoyé quelques heures après la contre-offensive médiatique de l'ex-chef de l'Etat. «Les juges d'instruction instruisent à charge et à décharge. Leurs décisions sont soumises au contrôle des juridictions supérieures», poursuit-elle.

L'impartialité de la juge Claire Thépaut mise en cause

La veille, dans son interview enregistrée, Nicolas Sarkozy a notamment mis en cause Claire Thépaut, l'une des deux juges qui l'a mis en examen mardi pour violation du secret de l'instruction, corruption et trafic d'influence actifs.  «Est-il normal (...) qu'on choisisse, pour instruire une affaire où mon nom est cité (...) un magistrat qui appartient au Syndicat de la magistrature (SM)» classé à gauche, a-t-il demandé.

Les juges ne sont pas neutres. C'est, depuis mercredi, l'angle d'attaque adopté par les proches de l'ancien président, qui dénoncent les conditions de sa mise en examen. Nadine Morano en tête. Et dans son viseur : la juge Claire Thépaut. «C'est une juge engagée, pas une juge impartiale», qui «devrait être dessaisie de cette affaire», ne cesse-t-elle de répéter. Comme Morano, de nombreuses voix à droite accusent cette juge d'instruction d'avoir soutenu François Hollande en 2012 et d'avoir eu des responsabilités au sein du Syndicat de la magistrature réputé de gauche. Ce que la juge récuse.

Moins de la moitié des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le vendredi 4 juil 2014 à 11:26

    L'indépendance juridictionnelle des juges est une condition essentielle de la démocratie:Et c'est pour cette raison que l'on laisse faire les syndic avec le mur des Co.n.s! Plus aucune credibilité, comme Bouffon 1er.

  • ylopez-2 le jeudi 3 juil 2014 à 20:00

    Dans ce pays qui se prétend démocratique mais ou, en réalité, la gauche nous a fait basculer dans le communisme de Brejnev le plus profond, l'on cherche à démolir certains tout en laissant les authentique gredins ainsi que les Algériens mettre le feu ou bon leur semble en ferment les yeux. Que feront t'ils contre les casseurs et les incendiaires.

  • fgino le jeudi 3 juil 2014 à 19:52

    Des supporters français brûlent un drapeau algérien à Bourges : la justice ouvre une enquête ??? tiens , quand c'est l'inverse la justice ferme les yeux, et les oreilles !!!

  • fgino le jeudi 3 juil 2014 à 19:48

    pour juger DSK on mettra des femen !!! c'est pareil!! et pour juger Cahuzac on mettra des SDF, communistes !!

  • ylopez-2 le jeudi 3 juil 2014 à 19:45

    Cette même justice prétendument indépendante devrait démontrer; mais elle n'y arrivera pas, que l'on peut instruire à charge et à décharge, la France est le seul pays ou l'on croît a ces fadaises, pour ce faire il faudrait être un saint, combien sont t'ils??de plus il faut avec l'argent du contribuable, faire des gros coups même en usant de mensonges, pour avoir de l'avancement lucratif.

  • M940878 le jeudi 3 juil 2014 à 19:38

    les juges du mur des cons ?

  • ylopez-2 le jeudi 3 juil 2014 à 19:35

    Il est bizarre que ce soit des juges qui ne pensent pas à droite qui soit chargés de l'affaire, de plus la justice qui n'a vraiment rien à faire veut toujours inculper le Président d'avoir reçu de l'argent de Kadhafi ce qui est ridicule, tel eut été le cas, Kadhafi lorsqu'il était bombardé en aurait parlé, il n'en fut rien, alors?? La justice de gauche écoute les ragots de gens qui ayants peur de ce faire fusiller dans leur pays colportent ce ragot afin que les socialistes les fassent libérer.

  • fgino le jeudi 3 juil 2014 à 19:09

    tiens c'est comme la télé publique qui recevant la redevance fait quand même de la pub !!

  • M4426670 le jeudi 3 juil 2014 à 17:18

    C'erst clair que les magistrats ne vont pas reconnaitre leur acharnement "non démocratique"! Mais bon tout individu, doté d'un tout petit peu de bon sens, a clairement compris qu'ils étaient "aux ordres" de FH! Molière, reviens, ils nous rejouent "les tartuffes"!